Samedi 22 Juin 2024

RDC : l'élaboration du plan de retrait de la MONUSCO se terminera au plus tard le 15 novembre (MAE congolais)

L'élaboration du plan de retrait de la mission des casques bleus en République démocratique du Congo (RDC) se terminera au plus tard le 15 novembre prochain, a déclaré lundi soir le ministre des Affaires étrangères Christophe Lutundula.

 

Celui qui est également vice-Premier ministre a détaillé lors d'une conférence de presse les phases clés du plan de retrait de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO), dont le travail d'élaboration a débuté le jour même entre les deux parties.

Précisant que d'ici le 15 novembre, tout ce travail devra être terminé et présenté au gouvernement, avant d'être transmis par la MONUSCO au Conseil de sécurité des Nations Unies.

La force de maintien de la paix onusienne est présente en RDC depuis 1999. Elle est l'une des plus importantes et des plus coûteuses au monde, avec un budget annuel évalué à environ un milliard de dollars.

En réponse à la demande du gouvernement congolais d'un retrait accéléré de cette mission à partir de la fin de 2023, le Conseil de sécurité s'est déclaré le 16 octobre dernier "prêt à décider, d'ici la fin 2023, de l'avenir de la MONUSCO, de son retrait progressif, responsable et durable et des mesures concrètes et réalistes à prendre en priorité pour mener à bien ce retrait".

Il a demandé à ce sujet des propositions sur la chronologie du retrait progressif et ordonné des casques bleus, la réduction progressive des effectifs de la mission, la définition des modalités pratiques du transfert graduel des responsabilités, l'élaboration d'un plan opérationnel de mise en place du retrait et la définition des tâches devant être accomplies dans le cadre de la transition de la mission.

Source : Xinhua

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024