Mardi 28 Mai 2024

ONU : cinq pays entament leur mandat de membres non permanents au Conseil de sécurité

L'Algérie, la Guyane, la République de Corée, la Sierra Leone et la Slovénie ont entamé mardi leur mandat en tant que membres non permanents du Conseil de sécurité de l'ONU.

Leur mandat de deux ans a officiellement débuté lundi, mais a effectivement commencé mardi, premier jour de travail du Conseil pour 2024 suite aux vacances de Noël et du Nouvel An.

Une cérémonie d'installation des drapeaux a été inaugurée pour marquer leur entrée.

Les cinq membres non permanents nouvellement élus ont remplacé l'Albanie, le Brésil, le Gabon, le Ghana et les Emirats arabes unis pour la période de 2024-2025.

Le représentant permanent de la France auprès des Nations Unies, Nicolas de Rivière, qui occupe la présidence du Conseil de sécurité au mois de janvier, a souhaité la bienvenue aux nouveaux pays membres.

"Siéger au Conseil de sécurité est à la fois un honneur et une responsabilité, surtout à un moment où les crises régionales se multiplient, notamment au Moyen-Orient, en Europe de l'Est et en Afrique. Nous nous réjouissons de travailler avec vous pendant les deux prochaines années pour mettre en œuvre le mandat de ce Conseil, préserver la paix et la sécurité internationales, et défendre un multilatéralisme respectueux des valeurs de la Charte des Nations Unies", a-t-il déclaré.

La représentante permanente de la Guyane auprès des Nations Unies, Carloyn Rodrigues-Birkett, a annoncé que la Guyane serait l'une des "principales voix" au sein du Conseil garantissant le maintien de la paix et de la sécurité dans le monde.

Le Conseil de sécurité compte 15 membres, dont cinq - le Royaume-Uni, la Chine, la France, la Russie et les Etats-Unis - sont permanents. Les dix sièges non permanents du Conseil sont attribués par région géographique, et cinq d'entre eux sont remplacés chaque année.

Le Conseil de sécurité est considéré comme l'organe le plus puissant des Nations Unies. Chargé de maintenir la paix et la sécurité internationales, il peut prendre des décisions juridiquement contraignantes et a le pouvoir d'imposer des sanctions et d'autoriser le recours à la force contre les Etats.

Source : Xinhua

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024