Mardi 18 Juin 2024

La Côte d'Ivoire annonce le rapatriement de 55.000 réfugiés burkinabè

Le ministre ivoirien de l'Intérieur Vagondo Diomandé a annoncé sur sa page Facebook que la Côte d'Ivoire entamerait le rapatriement de 55.000 réfugiés burkinabè dès le mois de juin 2024.

Selon le ministre, il s'agit d'une décision prise en commun accord avec les parties prenantes.

"Ce rapatriement vise à permettre aux réfugiés burkinabè de retourner dans leur pays d'origine en toute sécurité et dignité. Il s'inscrit dans le cadre des efforts continus du gouvernement ivoirien pour résoudre les problèmes liés à la migration et aux réfugiés dans la région", a noté M. Diomandé.

Les parties prenantes sont convenues de lancer le processus de rapatriement en juin, marquant ainsi une étape importante dans la gestion des réfugiés dans la région.

En juillet 2023, le Haut Commissariat aux Nations Unies pour les réfugiés (HCR) avait indiqué que le nombre de réfugiés burkinabè identifiés dans le nord de la Côte d'Ivoire était estimé à 31.211.

"Ils séjournent principalement dans les départements de Ouangolodougou, de Doropo et de Téhini et sont originaires du sud du Burkina Faso, dans les régions de la Comoé et du Poni, deux régions frontalières avec la Côte d'Ivoire ", avait précisé le HCR.

Le nombre a augmenté avec l'afflux quotidien de réfugiés.

Fuyant les violences dans leur pays liées aux attaques djihadistes, des milliers de Burkinabé ont trouvé refuge dans le nord de la Côte d'Ivoire après avoir franchi la frontière poreuse, longue de près de 600 kilomètres.

Source : Xinhua

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024