Mardi 18 Juin 2024

Grève des écoles privées du Mali : Le mot d’ordre suspendu

Après plus d’une dizaine de jours de cessation de travail, le Groupement  des Associations des Promoteurs d’Ecoles Privées du Mali, a enfin trouvé un accord avec le gouvernement à travers le Ministère de l’éducation nationale.

Cet accord a été obtenu le jeudi 23 mars, lors d’une réunion  de concertation entre les deux parties. La rencontre était présidée par  Mme Sidibé Dédéou Ousmane, ministre de tutelle. Elle avait pour objectif de trouver une solution à la cessation de travail pour 120 heures, décrétée par le Groupement des Associations des Ecoles Privées, au niveau  des établissements privés de l’enseignement secondaire général, technique et professionnel, de même que les medersa, à compter du lundi 20 mars au vendredi 24 mars. Après discussions, les deux parties ont convenu d’une sortie de crise et une reprise des cours dans les établissements privés. Suite à l’accord signé entre les parties, le Groupement des Associations des Promoteurs d’Ecoles du Mali s’est engagé à reprendre le travail.

Les engagements de l’Etat et de l’AEPAM

Ainsi, le gouvernement s’est engagé à payer sans exiger les pièces fiscales, le montant de huit milliards sept cent millions quatre vingt quinze millions (8007095000) FCFA, représentant les frais scolaires et demi-bourses qui  restent à payer aux écoles privées du Mali au titre de l’année 2021-2022. « Le groupement des associations des Promoteurs d’écoles privées du Mali s’engage à payer les impôts conformément à la législation fiscale et ce dans le cadre de concertation privée conformément à la décision n°2023-00010/ML-SG du 10 février 2023 ; le groupements des associations des promoteurs d’écoles privées du Mali, suite à cet accord, s’engage à reprendre le travail le vendredi 24 mars 2023 », précise le Groupement.

Hadama B. FOFANA

Source: Le républicain

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024