Jeudi 30 Mai 2024

Mali : Affaire Ras Bath : Le délibéré reporté au 11 mars prochain

Le Tribunal de grande instance de la Commune IV a reporté, hier, le verdict du procès concernant le chroniqueur et animateur de radio, Mohamed Youssouf Bathily alias «Ras bath».

Pour rappel, l’incarcération du porte-parole du Collectif pour la défense de la République (CDR) fait suite à son interpellation le 13 mars 2023 par le commissariat de Lafiabougou suite à des propos qu’il a tenus lors de la 3è Conférence nationale de l’Alliance pour la solidarité au Mali-Convergence des forces patriotiques (Asma-CFP).

Après son audition au commissariat, Mohamed Youssouf Bathily avait été présenté à un juge du Tribunal de grande instance de la Commune IV, qui a ordonné son placement sous mandat de dépôt à la Maison centrale d’arrêt de Bamako (MCA) pour «simulation d’infractions et trouble à l’ordre public». Quelques jours plus tard, il sera à nouveau présenté au parquet de la même juridiction pour de nouvelles charges le concernant.

Ces charges dont il fait l’objet datent de 10 ans. Il s’agit des faits «d’association de malfaiteurs contre autrui, d’offense au chef de l’État et de diffusion des paroles contre les mœurs du pays». Il convient de souligner que Ras bath a bénéficié de la liberté provisoire sur le premier dossier se rapportant à la «simulation d’infractions et trouble à l’ordre public», mais est resté en prison pour la seconde affaire dont le verdict est prévu pour le lundi prochain.

Aussi, Adama Diarra, alias Ben le Cerveau, qui devait recouvrer la liberté, lundi,  après avoir purgé sa peine de six mois de prison ferme dans l’affaire relative à «l’atteinte au crédit de l’État», reste en prison pour un nouveau dossier dont les chefs d’accusation sont : «injures et menaces contre les autorités de la Transition». 

Par ailleurs, le prêcheur Chouala Bayaya Haïdara a obtenu la liberté provisoire, jeudi dernier, pour «raison de santé». Pour rappel, le leader religieux a été placé sous mandat de dépôt, en décembre dernier, par le procureur du Pôle national spécialisé de lutte contre la cybercriminalité pour «atteinte au crédit de l’État par la diffusion de propos mensongers de nature à troubler l’ordre public».

Bembablin DOUMBIA

Source : l’Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024