Jeudi 30 Mai 2024

Mali : Djenné et Mopti : de nombreux terroristes neutralisés dont un chef vivement recherché

En l’espace d’une semaine, les opérations d’envergure enclenchées par les Forces armées et de sécurité maliennes ont permis l’élimination de plusieurs dizaines de terroristes.

Des centaines de têtes de bœufs, des biens et équipements ont été également saisis.

Après la phase de recouvrement de l’intégrité du territoire national dont le couronnement a sans doute été la reprise de Kidal par les Forces armées maliennes (FAMa), celle de la «stabilisation du pays» a commencé. En la matière, la lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée est entrée dans un tournant décisif. En témoignent les nombreuses neutralisations de terroristes dont des chefs. De vastes opérations sont également en cours pour priver les forces du mal de leurs sources d’approvisionnements en produits et matériels en tous genres.

En effet, le chef terroriste du secteur de Dogo dans la zone de Youwarou, Ali Sékou alias Diouraydi, a été neutralisé le 12 avril dernier ainsi que plusieurs autres ennemis de la paix aux environs de Laounia. La Direction de l’information et des relations publiques des Armées (Dirpa) l’a annoncé hier via un communiqué publié sur ses plateformes numériques, signalant que ce terroriste vivement recherché, adjoint de Hassane alias Cheik Oumar, était responsable de plusieurs exactions sur les populations et de pose d’Engins explosifs improvisés (EEI) dans le secteur.

Par ailleurs, renseigne la source sécuritaire, le 15 avril dernier, les Forces armées maliennes (FAMa) ont engagé de violents combats combinant des tirs d’artillerie et le déploiement des forces terrestres et aériennes contre un important groupe terroriste dans le secteur de Bana et Kabio (Sofara), dans le Cercle de Djenné. «Le professionnalisme et la bravoure des FAMa ont permis de débusquer et neutraliser des terroristes venus en surnombre et aussi de récupérer les matériels et équipements abandonnés par les rescapés», précise la hiérarchie militaire, signalant que l’état-major général des Armées salue la détermination des FAMa et rassure l’opinion nationale de la poursuite des opérations.

Cette victoire de nos vaillants soldats intervient quelques jours après la neutralisation du chef terroriste Boura Lobbi, originaire du village de Tana, sévissant dans une grande partie de la Région de Douentza particulièrement au Nord jusqu’à Diona. Dans son communiqué en date du 8 avril dernier, l’Armée se réjouissait de l’avoir tué ainsi que plusieurs de ses gardes le 18 mars 2024 au cours d’un accrochage avec les FAMa dans la forêt de Niabi.

36 FûTS DE 200 LITRES DE GASOIL- Mercredi dernier à Niafunké vers 13h, un gros poisson fournissant des médicaments aux forces du mal a été pris la main dans le sac. Le supposé trafiquant, A.T, qui est natif du Cercle de Niafunké, essayait de traverser le fleuve avec 69 cartons de médicaments destinés aux terroristes qui opérent dans le Gourma de Niafunké, une zone située entre Niafunké et Mopti.

Le dimanche 14 avril dernier aux environs de 17 heures, toujours à Niafunké, l’équipe de garde du poste fluvial a saisi une camionnette contenant 36 fûts de 200 litres de gasoil et divers produits tels que de la farine, des dattes, oignon, pommes de terre, patates et même des feuilles de tabacs. La même semaine, plus de 130 bœufs ont été également saisis des mains des terroristes et conduit á Niafunké. Des opérations similaires ont eu lieu à Kidal et dans d’autres localités du pays.

Les FAMa continuent de traquer, jusque dans leur dernier retranchement, les forces du mal qui subissent des revers inédits depuis plusieurs semaines. Nos hommes sont ainsi en train d’engranger des résultats plus que probants dans la lutte contre le terrorisme. Sans conteste, l’acquisition d’importants matériels et équipements militaires, surtout grâce au partenariat avec la Russie et d’autres pays amis est la résultante de ces prouesses opérationnelles et subséquemment du changement de donne dans les rapports de force entre l’Armée nationale et les terroristes.

À ce propos, prévenant les ennemis de la paix et leurs alliés, le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta disait récemment que la lutte contre les groupes armés terroristes se poursuivra jusqu’à la pacification totale du pays. «Sur aucune portion du territoire national, il ne devrait y avoir de la place pour ceux qui ont décidé d’attenter à nos terres et à la vie de nos populations», avait insisté le chef suprême des Armées.

Dans la même dynamique, le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le colonel Sadio Camara indiquait qu’il n’y a pas de vide sécuritaire, relevant que le Mali est à nouveau unifié et que l’Armée nationale est présente dans toutes les régions.

Souleymane SIDIBE

Source : l’Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024