Mardi 18 Juin 2024

Mali : Programme national d’éducation aux valeurs : Pour un retour aux fondamentaux

Ce programme vise à modeler un nouveau type de Malien, imprégné de nos valeurs, respectueux des institutions et travailleur. Les autorités s’attèlent à la mise en œuvre de cette vision du Mali kura pour forger les idéaux du peuple et la capacité à se promouvoir de manière libre et souveraine

En lançant officiellement le Programme national d’éducation aux valeurs (Pnev), hier dans la salle de banquets du palais de Koulouba, le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a soutenu que notre Nation est intimement liée aux valeurs que nous devons accorder à ce document.

Ce Programme national d’éducation aux valeurs permettra de construire le citoyen malien, responsable, ressourcé, patriote et respectueux des Institutions, travailleur consciencieux, ouvert d’esprit, qui aime la nature et œuvre pour le bien-être de tous, fervent acteur du progrès. D’où le grand intérêt qu’accordent les autorités de la Transition à ce programme.

Sous l’égide du ministère de la Refondation de l’état, chargé des Relations avec les institutions, le Pnev a été élaboré par un Comité d’experts, mis en place en décembre 2021 et dirigé par feu l’ancien ministre Adama Samassékou. L’ex ministre Dr Abdoulaye Sall, aujourd’hui disparu, y était également membre. Cette commission a été appuyée par un travail interministériel avec l’ensemble des ministres concernés et leurs collaborateurs respectifs.

La cérémonie de lancement et de remise officielle au chef de l’état, le colonel Assimi Goïta, du document portant Pnev s’est déroulée en présence du Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga, des membres du gouvernement, des présidents des institutions  de la République, des membres du Comité d’experts d’élaboration et beaucoup d’autres invités.

Le représentant du Comité d’experts a donné des explications sur le processus d’élaboration et le but recherché. Selon Mohamed Salikénai Coulibaly, il s’agissait de proposer un référentiel général, un mécanisme de veille, surtout de contribuer à la restauration de nos valeurs sociétales. Le travail s’est effectué, pour ce faire, en quatre étapes essentielles avec à la clé des ateliers de validation. L’élaboration du document a suscité un réel engouement ayant amené des personnes écoutées à produire une série de recommandations.

Rebâtir une nouvelle citoyenneté- Pr Ibrahim N’Diaye, membre du Comité d’experts, a décortiqué et commenté les 11 axes stratégiques d’intervention du Pnev. Ces points importants prennent en compte les maux dont souffre notre pays dans l’atteinte des objectifs du Malikura. Avant de remettre le document au chef de l’état, le ministre de la Refondation de l’état, chargé des Relations avec les Institutions a évoqué des sagesses respectivement en langues officielles bamanan, fulfuldé et songhay qui illustrent bien ce passage de notre hymne national : «Vérité des temps anciens, vérité de tous les temps». 

Selon Ibrahim Ikassa Maïga, des vérités, des valeurs et des principes de vie, nous en avons à foison dans ce Mali multiséculaire, et nous devons rebâtir notre nouvelle citoyenneté en nous empreignant fortement. «Dans l’histoire d’un peuple, il est des réalisations qui modèlent de façon significative son destin en raison de leur nature et de leur valeur à hauteur de rédemption morale et sociétale», a-t-il caricaturé. Le ministre de la Refondation de l’état a soutenu que, par cet important chantier, le président de la Transition entend restaurer nos valeurs, notre modèle de vie humaniste, notre culture tout court. Lesquelles qualités qui sont restées hélas, trop longtemps reléguées dans de sombres musées au rang de reliques folkloriques, par ceux qui, au gré des vicissitudes de l’histoire, nous avaient dominés jusqu’à un passé récent.

Parlant du processus d’élaboration, le ministre Maïga a salué l’approche méthodologique, empreinte de professionnalisme et très respectueuse du cahier de charges, qui a sous-tendu la mission, avec en prime le système de filtre et de veille-qualité ayant sanctionné les multiples phases de validation des résultats de l’étude. Pilier fondamental de la refondation- C’est en quelque sorte l’estime que porte le président de la Transition au document. Selon le chef de l’état, la consécration d’un Programme national d’éducation aux valeurs constitue un symbole fort et traduit notre profonde aspiration commune de comprendre les enjeux du moment à l’aune de nos valeurs, fondement de notre identité, afin de mieux concevoir notre devenir.

«C’est cette ambition qui nous inspire et ne cesse de façonner notre vision pour le Mali, car le destin de chaque peuple se forge à l’image des idéaux de ses leaders et de ses citoyens, de leur capacité et de leur volonté de se promouvoir de manière libre et souveraine», a-t-il expliqué. Plus qu’un simple concept, les valeurs constituent le fondement de la créativité d’une nation, de sa capacité de résilience et d’ouverture au changement. En cela, soulignera le colonel Assimi Goïta, elles sont déterminantes dans tout processus de transformation sociale ou même de refondation. Et d’ajouter que le Pnev constitue un retour aux sources sans lequel il serait difficile d’envisager un avenir radieux pour notre pays dans sa quête légitime de souveraineté.

«Les valeurs endogènes sont donc de véritables ressorts pour un peuple qui veut faire face aux défis existentiels qui se présentent à lui», a-t-il précisé. à ce titre, selon le chef de l’état, il importe de rappeler que l’éducation qui est la locomotive de la connaissance, doit se fonder sur nos valeurs dans le but de faciliter l’ouverture à l’universel. Cela, à un moment où le contexte géopolitique international demeure une camisole de force pour les nations les moins ancrées dans leurs cultures et pour lesquelles il n’y aurait pas de repères. Ainsi, ce Programme demeure une des réponses importantes pour réussir l’œuvre de refondation nationale initiée par les autorités. D’ailleurs, le Pnev fut largement recommandé par les Assises nationales de la refondation suite à un examen approfondi de la crise multidimensionnelle que traverse notre pays.

Toute chose qui explique la détermination des Maliens à recourir à nos valeurs sociétales pour bâtir un Mali nouveau. à cet effet, dans une inclusivité totale, toutes les couches socio-professionnelles ont été consultées dans le cadre de la recherche de solutions face à la déperdition de nos mœurs et valeurs. De par ses axes et plans d’actions sectoriels qu’il envisage, appréciera le colonel Assimi Goïta, le document représente un bouclier pour le peuple malien en ce qu’il lui permet de mieux affronter les réalités du moment tout en se préservant des pressions extérieures. à cet égard, le président de la Transition a indiqué qu’il nous incombe de réserver une place de choix à nos langues nationales, désormais langues officielles du Mali, pour mener les actions en cours et celles à venir dans le cadre de l’éducation aux valeurs.

Pour ce faire, le chef de l’état a engagé le gouvernement à œuvrer davantage pour que l’ensemble des Maliens comprennent que le rayonnement de notre Nation est intimement lié à l’importance que nous accorderons à nos valeurs sociétales, humaines et culturelles. Car pour lui,  le Pnev offre au peuple malien une lueur d’espoir pour l’éveil de ses valeurs sociétales, qui demeurent fondamentales pour la détermination et le réarmement moral des citoyens face aux défis actuels et futurs, qu’ils soient internes ou externes.

Oumar DIAKITE

Source : l’Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024