Mardi 18 Juin 2024

Mali: les groupes séparatistes forment une nouvelle coalition

Les principaux groupes séparatistes qui affrontent les forces gouvernementales dans le Nord du Mali ont annoncé qu'ils formaient une nouvelle coalition et nommé une figure indépendantiste à leur tête, selon un communiqué rendu public jeudi.

Les représentants du Cadre stratégique permanent (CSP), une alliance de groupes armés

séparatistes à dominante touareg, ont annoncé à l'issue d'une réunion qui s'est déroulée fin avril la création d'une "nouvelle structure avec pour finalité de parvenir à la création d’une

seule entité politique portant les revendications du peuple de l’Azawad", nom du territoire revendiqué par les indépendantistes dans le Nord du Mali.

Les groupes armés séparatistes ont perdu le contrôle de plusieurs localités du Nord fin 2023 après une ofensive de l'armée malienne qui a culminé par la prise de Kidal, bastion de la revendication indépendantiste et enjeu de souveraineté majeur pour l'Etat central.

"L'un des objectifs premiers et majeurs de la nouvelle structure est d'arracher par toutes les voies un statut politique et juridique pour le territoire de l'Azawad", précise le texte, dont les auteurs appellent les "forces vives de l’Azawad (…), à se donner la main et à se mobiliser pour défendre leur existence sur leur territoire".

Le CSP, ou Cadre stratégique permanent pour la paix, la sécurité et le développement (CSP

PSD) réunissait depuis sa création en 2021 la Coordination des mouvements de l'Azawad

(CMA), dont les groupes se trouvent désormais en conflit ouvert avec Bamako, et des mouvements restés fidèles au régime qui avaient annoncé leur retrait du CSP en septembre.

Selon le communiqué publié jeudi, la nouvelle alliance, appelée Cadre stratégique permanent pour la défense du peuple de l'Azawad (CSP-DPA), est présidée par Bilal Ag Acherif, une figure des indépendantistes et adversaire historique du gouvernement central, qui a fait l'objet de sanctions financières émises par les autorités maliennes au mois de mars.

Le Mali, pays pauvre et enclavé au cœur du Sahel, est plongé dans une crise multiforme depuis le déclenchement, en 2012, d'insurrections indépendantiste et jihadiste dans le nord.

Des militaires ont pris le pouvoir par un coup d'Etat en 2020 et ont rompu leur partenariat militaire avec la France, ancienne puissance coloniale, pour se tourner vers la Russie.

Source : AFP

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024