Mardi 16 Juillet 2024

L’initiative pour la sécurité mondiale : Solution chinoise pour combler le déficit mondial de paix

Aujourd’hui, les pays du monde sont confrontés à une variété de risques sans précédent dans l’histoire, et la société humaine est prise dans un dilemme inédit avec de multiples problèmes sécuritaires.

La question de savoir «de quel type de concept de sécurité le monde a besoin et comment les pays peuvent parvenir à une sécurité commune» est devenue un sujet de notre époque pour tous. Dans ce contexte complexe, le président chinois Xi Jinping a proposé en avril 2022 l’Initiative pour la sécurité mondiale (ISM),qui vise à créer une nouvelle voie vers la sécurité, privilégiant le dialogue à la confrontation, le partenariat à l’alliance et l’esprit de gagnant-gagnant au jeu à somme nulle.

L’ISM offre une nouvelle approche pour s’attaquer aux causes profondes des conflits internationaux et résoudre les problèmes de sécurité auxquels l’humanité est confrontée. L’ISM reflète l’idée essentielle du concept de la communauté d’avenir partagé pour l’humanité. Jusqu’à présent, plus de 80 pays et organisations régionales ont exprimé leur appréciation et leur soutien à l’égard de l’Initiative.

Récemment, la Chine a officiellement publié le Document conceptuel de l’Initiative pour la sécurité mondiale, ce qui est une démarche importante dans la mise en œuvre et la promotion de l’ISM. Ce document expose plus en détail les idées et principes fondamentaux de l’ISM et définit 20 priorités de coopération en réponse aux préoccupations les plus importantes et les plus pressantes en matière de sécurité internationale à l’heure actuelle, comprenant le maintien du rôle central des Nations Unies, la promotion du règlement politique des points chauds, le relèvement efficace des défis traditionnels et non traditionnels en matière de sécurité et le renforcement de l’édification du système et des compétences sur la gouvernance de la sécurité mondiale.

La sécurité est le droit de tous les pays du monde plutôt que le privilège exclusif de certains pays. La sécurité ne doit pas être décidée par certains pays. L’Initiative pour la sécurité mondiale sert les intérêts des peuples du monde entier et maintient la paix du monde entier, ce qui exige la solidarité, la coopération et la promotion commune de la communauté internationale. À cet égard, la Chine insiste sur cinq grands principes, à savoir nous respecter mutuellement; être ouvert et inclusif; adhérer au multilatéralisme; s’en tenir à l’approche mutuellement bénéfique et gagnant-gagnant; procéder à une planification d’ensemble en prenant en compte de différents aspects.

Concernant la paix et la sécurité en Afrique, le Document conceptuel de l’Initiative pour la sécurité mondiale recommande de soutenir les efforts des pays africains, de l’UA et des organisations sous régionales visant à résoudre les conflits régionaux et à combattre le terrorisme, appelle la communauté internationale à fournir un soutien financier et technique aux opérations antiterroristes et soutient l’Afrique pour renforcer ses capacités à promouvoir la paix.

Il est à souligner que la participation de la Chine aux affaires de paix et de sécurité en Afrique est basée sur le plein respect de la volonté des État africains, la non-ingérence dans les affaires intérieures du pays et le respect des principes fondamentaux des relations internationales.

Nous sommes convaincus que l’Initiative pour la paix mondiale apportera une nouvelle opportunité pour la stabilité et la paix en Afrique et au monde entier.

Chen Zhihong,

ambassadeur de la République populaire

de Chine au Mali

Rédaction

Source : l’Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024