Mercredi 22 Mai 2024

Salon des investisseurs pour l’énergie au Mali : L’EDM veut améliorer le mix énergétique

La première édition du Salon des investisseurs pour l’énergie au Mali (Siema 2023), s’est ouverte hier et pour deux jours (21 et 22 février) au Centre international de conférences de Bamako.

Siema se veut un espace d’échanges, une belle opportunité offerte à l’ensemble des acteurs du secteur de l’énergie pour trouver des solutions aux problèmes auxquels notre pays est confronté.  L’Énergie du Mali, qui en est l’initiateur, entend mobiliser 580 milliards de Fcfa pour renforcer ses capacités en matière de production, de transport et de distribution de l’électricité.

Les travaux ont été lancés par le ministre d’État, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le colonel Abdoulaye Maïga. C’était en présence du directeur général de l’Énergie du Mali (EDM), Koureïssi Konaré.

«Investir pour améliorer le mix énergétique», est le thème retenu pour cette première édition qui sera riche en activités. Le programme prévoit une présentation détaillée des différents projets de production, une session d’affaire canado-malienne sur les énergies renouvelables et trois panels d’intérêt en vue d’échanger sur le secteur de l’énergie au Mali.

Partenaires et investisseurs vont ainsi donc faire des propositions afin d’appuyer davantage l’EDM pour la réalisation de ses projets dans les domaines de la production, du transport et de la distribution de l’électricité. La société a plusieurs projets, relatifs à la réalisation de centrales hydroélectriques, solaires et thermiques. Elle a aussi une dizaine de projets pour renforcer le réseau de transport et de distribution. «L’enjeu pour nous est de sortir de la dépendance aux énergies fossiles, polluantes et onéreuses», a déclaré le directeur général de l’EDM.

Selon Koureïssi Konaré, les projets qui seront présentés au cours de ce Salon s’inscrivent dans une dynamique d’amélioration du  parc de production et d’augmentation  de la desserte. Cela, en créant plus de lignes de transport et de répartition pour faciliter l’accès des populations à l’électricité à moindre coût.

«La revalorisation indispensable de notre politique de production grâce à l’amélioration du mix énergétique passera davantage par le renforcement de la production solaire qui passera en seulement quatre années, de 3% du mix en 2022 à plus de 22% en 2026. Ce que constituera une véritable révolution du mix énergétique», a-t-il expliqué. Le directeur général de l’EDM a espéré que le Siema soit couronné de succès et permette la mobilisation auprès des investisseurs des 580 milliards de Fcfa nécessaires pour la réalisation des projets.

Procédant au lancement officiel de ce Salon, le ministre d’État, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, a rappelé que l’énergie est le moteur de tout développement. Et c’est à cet égard que le Mali a adopté une Politique énergétique nationale en 2006. «Au cours des dernières années, le gouvernement malien, avec l’appui de ses partenaires, a pu accroitre l’accès à l’électricité. Le taux d’électrification est ainsi passé de 14% en 2004, à environ 54% en 2021», a-t-il fait savoir.

Cependant, selon le colonel Abdoulaye Maïga, le secteur de l’électricité au Mali est confronté à d’énormes difficultés qui compromettent son développement. Il y a en effet peu d’investissement dans les installations de productions, de transports et de distributions. Et cela, malgré la disponibilité des plans d’investissement dans le secteur tel que le plan directeur des investissements 2016-2035 qui vise à porter le taux d’électrification du pays à 72% en 2025. D’autres plans stratégiques et sectoriels sont également en cours d’adoption dans le plan directeur de production à moindre coût.

L’évènement a été marqué par la signature de protocole d’accord entre la Fédération malienne de l’électricité, énergie, énergies renouvelables et nouvelles (Fenem) et le représentant du Maroc, Mohamed Zid Zoutine.

Fatoumata M. SIDIBÉ

Source : l’Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024