Jeudi 25 Avril 2024

Grève illimitée au CHU Gabriel Touré : Le Comité syndical choqué devant l’attitude d’indifférence des autorités !

Dans l’objectif de donner des éléments d’information  sur le déroulé de la grève illimitée qui a commencé le 27 février au CHU Gabriel Touré, le Comité du CHU Gabriel Touré du Syndicat National de la Santé, de l’Action Sociale et de la Promotion de la Famille (SNS-AS-PF)  a organisé le mardi 28 février 2023 à la Bourse du Travail, un point de presse. Ce point de presse a été l’occasion pour ce comité d’appeler l’Etat à réagir  le plus tôt  que possible pour le bien des patients du CHU-GT.

Dans une déclaration lue par le porte-parole et le Secrétaire-Général-Adjoint, Djimé Kanté, le Comité du CHU Gabriel Touré du Syndicat National de la Santé, de l’Action Sociale et de la Promotion de la Famille, affirme qu’au sein du CHU-GT, depuis deux ans le Directeur General, avec l’appui de certains membres du Bureau Exécutif National du SNS-AS-PF a entrepris la mise en place d’un bureau parallèle du Comité syndical dudit CHU en violation de toutes les dispositions règlementaires. Et selon eux, c’est cet alibi de  l’existence de deux bureaux au sein du Comité Syndical du CHU Gabriel  Touré qui est utilisé par le Ministère en charge  du Dialogue social ainsi que par celui en charge de la Santé et la Direction du CHU Gabriel Touré pour annihiler toute activité syndicale en violant la Convention n°151(C151), en son article 5 alinéas 2 et 3.

«Malgré tous les éclairages et mises en garde donnés par le Secrétaire général de l’UNTM pour de tels agissements (à travers des correspondances et des lettres circulaires) le ministère du Travail, de la Fonction Publique et du Dialogue Social est resté insensible et après le dépôt le 24 janvier 2023 du préavis de grève, il a refusé d’ouvrir les négociations à travers  une commission  de conciliation comme l’exige la Loi N° 87-47/AN-RM( Article3) », a précisé Djimé Kanté. De ce fait, dira-t-il, devant l’absence de négociation la grève devenait inévitable. Une grève débutée par une première phase de 72 heures largement suivie du Mercredi 08 février  au vendredi 10 février 2023. Et la seconde phase de 96 heures du Lundi 13 au jeudi 16 février 2023. «  Depuis le lundi 27 février la phase de grève illimitée  a débuté et largement suivie par le personnel du CHU Gabriel Touré mais dans l’indifférence des Ministères  en charge de la gestion du Préavis déposé », a indiqué le Porte-parole du Comité syndical du CHU Gabriel Touré.  Pour lui, les éléments de justification  de leur indignation et sur lesquels se fonde la présente  démarche sont palpables. Il suffit, selon lui, de se rendre à l’hôpital Gabriel Touré ou d’échanger avec un agent de cet hôpital pour se rendre compte des problèmes majeurs. Et d’ajouter que cette initiative de grève a été prise dans le but de prendre à témoin l’opinion nationale voire internationale  de la volonté des travailleurs de l’hôpital Gabriel Touré  à œuvrer pour instaurer des meilleures conditions de travail pour l’intérêt des patients.

Dans cette déclaration, le Comité syndical du CHU Gabriel Touré indique que leurs principales préoccupations actuelles qui ont fait l’objet de la cessation de travail de ces derniers jours, s’articulent autour de trois axes majeurs. A savoir : l’avènement d’une bonne gouvernance hospitalière ; la sécurité du personnel et l’amélioration  des conditions d’accueil, d’hospitalisation et des soins des patients. S’y ajoute, le respect des engagements pris par les autorités. Et d’ajouter qu’ils osent croire que les autorités s’activeront à satisfaire ces dites préoccupations. Ce, en appliquant le Décret N°06-189/PRM portant modification du décret N°03-338/P-RM du 7 aout 2023 fixant l’organisation et les modalités de fonctionnement de l’hôpital Gabriel Touré (en son article 7,4). De mettre le personnel Bi-appartenant dans ses droits conformément à la loi et aux engagements antérieurs du Gouvernement. De diligenter l’application du Décret relatif aux actes personnalisés et les mesures associées pour les autres agents non prises en compte conformément aux conclusions de la 44ème Session du Conseil d’administration dudit hôpital, tenue le 15 mars 2021. Il s’agira aussi de faire bénéficier l’ensemble du personnel contractuel des avantages des accords d’uniformisation de la grille salariale signée avec l’UNTM. Et de donner une suite favorable aux différents points de revendication déposés le 29 novembre 2021. De même, songer à l’exécution pour leur extinction définitive, les différents protocoles d’accords signés entre le département de la Santé et les Comités Syndicaux du CHU Gabriel Touré.

« Nous espérons qu’en informant l’opinion nationale voire internationale de nos préoccupation, nos autorités comprendront et réagiront vite. C’est le souhait le plus ardent du Comité syndical du CHU Gabriel Touré, raison pour laquelle nous souhaitons un traitement de ces informations dans un esprit constructif pour les solutions vraies et durables dans l’intérêt de tous et de chacun, car après tout, nous sommes tous des potentiels malades », a souligné le porte-parole du Comité syndical du CHU Gabriel Touré dans sa déclaration.

Adama Tounkara

Source : Le Sursaut 7 Mar 2023

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024