Mardi 16 Juillet 2024

Mali : Complexe numérique de Bamako : Un levier puissant de croissance et de développement

«Le Complexe numérique de Bamako (CNB) devra permettre de créer des milliers d’emplois locaux à travers l’implantation d’entreprises nationales et internationales, notamment dans le domaine du numérique.

Par ce biais, il contribuera fortement à la croissance économique du Mali et à l’accroissement du Produit intérieur brut (PIB) du Pays.

Les retombées économiques et les externalités positives d’ordre social seront remarquables tant au niveau national que régional», a déclaré hier le ministre de la Communication, de l’Économie numérique et de la Modernisation de l’Administration, Alhamdou Ag Ilyène. Il intervenait lors de la 2è session ordinaire du conseil d’orientation du CNB en présence de son directeur général, Hamed Salif Camara.

Selon le ministre, dans les années à venir, le Complexe constituera un des leviers puissants pour le rayonnement international du Mali. Alhamdou Ag Ilyène a renchéri que son architecture unique et sa salle de conférence de 5.000 places attirera les rencontres nationales et internationales et le monde du numérique.

Elle accroîtra à coup sûr les capacités de notre pays en matière de rencontres nationales et internationales, a-t-il poursuivi. Et d’indiquer que c’est une véritable vitrine de mise en valeur des progrès actuels et futurs de notre pays et les sauts technologiques que le gouvernement de la Transition est en train d’effectuer, dans les infrastructures et la modernisation de l’administration. Le ministre a remercié les partenaires du CNB pour leur accompagnement multiforme. Il s’agit de la Banque africaine de développement (BAD) et la Banque ouest-africaine de développement (BOAD). Par ailleurs, il a félicité les travailleurs du CNB pour le travail abattu, tant dans la conception du projet, la mobilisation des acteurs et les études et missions réalisées.

Le programme d’activités et de budget 2024 du CNB s’articule autour d’objectifs spécifiques permettant de soutenir la direction générale dans son combat. Pour ce faire, les administrateurs ont examiné et adopté le projet de budget évalué à 178,4 millions de Fcfa. Alhamdou Ag Ilyène a invité les participants à faire des analyses judicieuses et à formuler des recommandations pertinentes, afin que le CNB joue pleinement sa partition dans le développement sectoriel des Technologies de l’information et de la communication (Tic). 

Pour sa part, le directeur général du CNB a précisé que cette 2è session va permettre aux administrateurs d’apporter des orientations pour l’exercice 2024 au CNB dont la préoccupation est de créer un environnement sain et efficace dans le développement de l’écosystème du numérique. Et ce, en offrant aux entreprises un cadre de travail de communication pour pouvoir booster non seulement les compétences maliennes, mais aussi les services du numérique. Selon Hamed Salif Camara, le budget de cette année est en baisse par rapport à la dernière session, tenue en 2021. Cette baisse est due aux difficultés financières du pays. Par ailleurs, le directeur du CNB s’est dit satisfait des compétences et travail qui sont en train d’être réalisés par sa structure.

Fadi CISSE

Source : l’Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024