Samedi 22 Juin 2024

Coupe du monde de basket-ball : Le Mali disqualifié

L’affaire fait déjà grand bruit et vient ternir encore l’image du basket-ball malien, après la suspension de plusieurs membres de la Fédération par FIBA-Monde pour les allégations de «harcèlement sexuel».

Partis au Rwanda la semaine dernière pour la 3è fenêtre des éliminatoires de la Coupe du monde 2023, les joueurs de la sélection nationale ont refusé de jouer pour protester contre le non-paiement de leurs primes. La sélection nationale a ainsi signé forfait contre l’Ouganda (20-0), vendredi puis le Nigeria (20-0) 24h plus tard. Conséquence : le Mali a été disqualifié de la compétition par la Fédération internationale de basket-ball (FIBA), conformément aux textes en vigueur.

Selon nos informations, la veille de l’entrée en lice des Aigles contre l’Ouganda, des réunions ont eu lieu avec les dirigeants pour tenter de désamorcer la crise et éviter une disqualification du Mali. Malheureusement, indiquent les mêmes sources, cette rencontre s’est achevée en queue de poisson, les joueurs ayant catégoriquement refusé de participer à la compétition, avant le paiement préalable de leurs primes. Une deuxième réunion se serait tenue 24h plus tard, c’est-à-dire la veille du match contre le Nigeria, une rencontre qui s’est également terminée sur un constat d’échec. Nos sources précisent que les joueurs n’ont même pas quitté l’hôtel, à l’occasion de cette deuxième tentative de conciliation.

Quelques heures après l’échec des négociations et la disqualification du Mali, le capitaine Ibrahim Djambo et ses coéquipiers ont publié une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle ils réclament des changements à la Fédération malienne de basket-ball (FMBB) et au ministère en charge de la Jeunesse et des Sports. «On veut un changement au niveau de la Fédération malienne de basket-ball et au ministère des Sports. On veut un peu de respect», a dit le capitaine Ibrahim Djambo. Selon l’international malien qui avait à ses côtés plusieurs de ses coéquipiers, «l’affaire des primes traîne depuis des années.

Il faut que ça cesse», peste-t-il. Dans un communiqué publié vendredi donc après le premier forfait des Aigles, la Fédération malienne de football (FMBB) a exprimé «son regret» et rappelé qu'en plus des primes de sélections perçues, le transport international de la sélection nationale et la mise au vert à Bamako ont été entièrement pris en charge par le ministère de tutelle.  Le bureau fédéral a aussi «fermement condamné»  une «posture aux desseins inavoués et se désolidarise de cet esprit qui n'honore point le basket-ball malien».

L’instance dirigeante du basket-ball national promet «de prendre toutes les mesures qu'elle jugera utiles pour éviter de tels désagréments qui ternissent l'image du sport malien». «Le bureau fédéral, conclut le communiqué, reconnaît et salue les efforts du ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l'Instruction civique et de la Construction citoyenne qui, malgré la situation socio-économique complexe de notre pays, ne ménage aucun effort pour permettre la participation de toutes les équipes nationales de basket-ball engagées dans les compétitions internationales».

Selon le règlement officiel du basket-ball, si une équipe perd par forfait deux fois dans le même tournoi, elle est disqualifiée et les résultats des matches joués par cette équipe sont annulés.

Affaire à suivre…

Source : l’Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024