Jeudi 25 Avril 2024

Afrobasket U18 Filles : Des aiglonnes qui volent toujours plus haut

La sélection nationale junior a remporté, samedi à Madagascar, son 8è titre continental, en battant l’Égypte sur le score sans appel de 86-54. Cerise sur le gâteau pour les octuples championnes d’Afrique, Maïmouna Haïdara a été élue MVP du tournoi.

C’est tout sauf une surprise. Samedi au Palais des sports de Mahamasina à Madagascar, la sélection nationale féminine junior a remporté la 15è édition de l’Afrobasket de la catégorie, en battant l’Égypte sur le score sans appel de 86-54.  C’est le 8è titre du Mali en 15 éditions et cerise sur le gâteau pour les Aiglonnes (surnom de la sélection nationale U18, ndlr), l'ailière Maïmouna Haïdara a été élue MVP (meilleure joueuse de la compétition, ndlr).

Le Mali récupère ainsi la couronne continentale deux ans après l’avoir perdu contre le même adversaire au Caire. Les deux finalistes de la compétition représenteront l’Afrique à la prochaine Coupe du monde, prévue du 24 juin au 2 juillet à Debrecen en Hongrie.  Mission accomplie pour le coach Sory Diakité et ses joueuses qui s’étaient fixés comme objectif d’atteindre au moins la finale et se qualifier pour la grande messe du basket-ball mondial de la catégorie. Sous la houlette de l’ailière Maïmouna Haïdara, bien épaulée par les Fatoumata Sanou (18 points contre l’Égypte), Elizabeth Dabou Kamité, Mama Cissé (14 points chacune), les Aiglonnes ont réalisé un parcours sans faute à Madagascar et n’ont laissé aucun doute sur leur supériorité.

Au premier tour, les Maliennes ont battu successivement l’Algérie (124-24), l’Ouganda (100-40), Madagascar (87-40) et terminé en tête de leur poule avec 6 points. En quarts de finale, les protégées de Sory Diakité se sont débarrassées de la Guinée (117-37), avant de remettre ça en demi-finale contre l’Angola, surclassé 67-36. On connaît la suite : samedi en finale, Maïmouna Haïdara et ses coéquipières ont terminé en beauté en infligeant un cinglant 86-54 à l’Égypte. Après donc les sacres de 1996, 2000, 2006, 2008, 2014, 2016, 2018, le Mali se hisse sur le toit du continent pour la 8è fois et compte désormais six longueurs d’avance sur l’Égypte, le Sénégal et la RD Congo (2 couronnes chacun).

Ces statistiques montrent clairement l’écart qui sépare le basket-ball de catégorie d’âge du Mali et celui des autres pays du continent et il faudra attendre plusieurs années, voire plusieurs décennies pour espérer voir ce record égaler ou tomber.  «L’équipe était prête mentalement et physiquement à relever le défi. Il y avait en face une grande sélection d'Égypte mais les filles ont répondu présentes individuellement et collectivement. Elles ont réalisé un grand match et méritent largement le titre continental. La stratégie que nous avons mise en place a parfaitement marché.

Je suis content pour l’équipe et pour mon pays», a déclaré Sory Diakité après le sacre de ses joueuses. Le technicien malien s’est ensuite projeté vers la Coupe du monde. «Notre prochain objectif est d'atteindre la finale du tournoi mondial. Nous avons travaillé dur pour en arriver là. Le niveau sera encore plus relevé à la Coupe du monde, nous allons continuer à travailler pour améliorer les faiblesses constatées pendant ce tournoi», (Afrobasket, ndlr), a ajouté le technicien malien.

Pour mémoire, le Mali a remporté son premier trophée en 1996 à Maputo au Mozambique avant de doubler la mise quatre ans plus tard à Bamako (2000). En 2006 au Bénin, la sélection nationale s’est hissée pour la troisième fois sur le toit continental, avant de remporter son quatrième trophée en 2008 en Tunisie. Les Aiglons ont ensuite remporté les éditions de 2014, 2016 et 2018 qui se sont disputées, respectivement en Égypte et au Mozambique.

Contrairement à la sélection nationale féminine, l’aventure s’est terminée en demi-finale pour les U18 Garçons, suite à la défaite 84-81 de l’équipe contre Madagascar. C’est dire que les joueurs du coach Moussa Cissé ne participeront pas à la prochaine Coupe du monde de la catégorie. Le capitaine Abdramane Kanouté et ses coéquipiers se consolent avec la médaille de bronze, remportée face à l’Angola défait 54-79 dans la petite finale.

Source : l’Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024