Mardi 16 Juillet 2024

Stade malien : Siaka Traoré pour «bâtir une nouvelle équipe»

Le technicien ivoirien des Blancs a paraphé, vendredi, un contrat d’un an renouvelable avec comme missions de relancer une équipe en perte de vitesse et de repères depuis deux saisons et remporter l’un des deux trophées majeurs

Le technicien ivoirien des Blancs a paraphé, vendredi, un contrat d’un an renouvelable avec comme missions de relancer une équipe en perte de vitesse et de repères depuis deux saisons et remporter l’un des deux trophées majeurs, à savoir le championnat national et la Coupe du Mali.

Siaka Traoré "Gigi" est le nouvel entraîneur du Stade malien. L’annonce a été faite le vendredi 6 janvier par le président de la section football de l’équipe de Sotuba, Aguibou Bah. «Après quelques jours de négociations, nous avons choisi le coach ivoirien, Gigi. Le technicien est attendu cet après-midi (vendredi, ndlr) à Bamako, en provenance de la Côte d’Ivoire», a indiqué le dirigeant stadiste.

L’ancien coach de l’ASEC Mimosa a paraphé un contrat d’un an renouvelable et succède à Boubacar Gueye qui était jusque-là, chargé d’assurer l’intérim de Mamoutou Kané «Mourlé» qui a démissionné en novembre dernier. Le nouvel entraîneur des pensionnaires de Sotuba a officiellement pris fonction le samedi 7 janvier, avant de diriger, le même jour, sa première séance d’entraînement au Complexe sportif Fousseini Diarra. Joint au téléphone, le technicien de 57 ans s’est réjoui de son nouveau challenge, avant de se projeter vers la suite de la saison. «Oui, je suis content de pouvoir entraîner une équipe du Mali.

La Côte d’Ivoire et le Mali entretiennent des liens très forts depuis la nuit des temps et c’est un grand honneur pour moi de venir à Bamako», a déclaré Siaka Traoré. «J’ai de lourdes tâches à exécuter car les objectifs qui m’ont été assignés sont clairs. C’est d’abord remporter la Coupe nationale et le championnat national saison 2022-2023, ensuite bâtir une nouvelle équipe capable de s'imposer sur le plan international et redonner vie à ce club mythique. Ça va être un défi pour moi de pouvoir offrir ces deux trophées au club, bien que le Stade malien soit mal classé. Nous allons nous battre pour y parvenir et là, je compte sur les joueurs, mais aussi les dirigeants et les supporters. Ensemble, on peut aller loin, très loin», a martelé l’ancien joueur de l’ASEC Mimosas.

Né le 3 août 1965 à Adjamé en Côte d’Ivoire, «Gigi», comme on l’appelle familièrement, sera le 3è coach ivoirien à diriger le Stade malien après Lassine Koné (2008-2009) et Rigos Gervais (2020-2021). Marié et père de trois enfants, le technicien est diplômé d’initiateur de la Fédération ivoirienne de football (FIF) et des licences CAF et de l’instance sportive. Le nouvel entraîneur des Blancs de Bamako a également participé à plusieurs stages de recyclage des entraîneurs de la Ligue 1 ivoirienne entre 2010 et 2012. Siaka Traoré a débuté sa carrière d’entraîneur en 2001 avec Rio sport d’Anyama, avant de devenir l’année suivante (2002) entraîneur stagiaire à l’ASEC Mimosas. En 2003, il prend les commandes de Sabé sport de Bonoua qu’il quittera, quatre ans plus tard (2008) pour retrouver l’ASEC en 2008 en tant qu’entraîneur-adjoint. En 2012, il est propulsé à la tête des Mimosas qu’il conduit au titre de champion de la Côte d’Ivoire lors de la saison 2016-2017.

Le technicien a dirigé d’autres équipes de son pays, notamment le Sporting de Gagnoa (2019) et la Société omnisports de l’Armée (SOA, 2021). Pour la petite anecdote, le nouvel entraîneur des Blancs a évolué sous les couleurs de l’ASEC, en même temps que l’actuel sélectionneur-adjoint des Aigles locaux et ancien international, Issa Kolon Coulibaly. Le championnat national étant interrompu pour cause de Championnat d’Afrique des nations (CHAN), Siaka Traoré aura au moins deux semaines de préparation, avant de faire ses grands débuts avec l’équipe de Sotuba.

Djeneba BAGAYOGO

Source : l’Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024