Lundi 22 Juillet 2024

CHAN 2022 : Aventure terminée pour le Mali

La sélection nationale est tombée dès le premier tour, suite à sa défaite 1-0 contre la Mauritanie. Une grosse désillusion pour le sélectionneur Nouhoum Diané et ses joueurs.

Les Aigles locaux ne disputeront pas les quarts de finale de la 7è édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN), Algérie 2022. Les hommes du sélectionneur Nouhoum Diané ont été éliminés, hier au premier tour suite à leur défaite 1-0 face à la Mauritanie. L’unique but de la partie a été marqué en deuxième période par Mamadou Sy (54è min). Un nul avec des buts pouvait suffire au bonheur des Aigles Locaux mais comme lors de leur première sortie contre l’Angola (3-3) sont passés à côté du sujet notamment dans le deuxième acte où le gardien Germain Berthé et ses coéquipiers n’ont quasiment pas existé. Non seulement les Maliens ont été dominés tactiquement par les Mourabitounes Locaux (l’équipe mauritanienne est dirigée par l’ancien sélectionneur des Comores, Amir), mais les changements opérés par le technicien Nouhoum Diané n’ont rien apporté à l’équipe.

Pour ne rien arranger à la situation, la ligne d’attaque n’a jamais trouvé la solution à l’équation posée par l’arrière-garde adverse. Plus que le résultat donc, c’est le contenu du match livré par le capitaine Germain Berthé et ses coéquipiers qui a déçu les supporters. Et l'échec d’hier fait d’autant plus que l’adversaire du jour, la Mauritanie ne fait pas des grandes nations de football du continent et que ce pays n’avait, jusque-là jamais gagné dans une phase finale de compétitions continentales.

«C’est une grande déception. Par rapport à ce que nous avons fait en première période, nous méritions de gagner ce match, mais ça s’est joué sur des détails», a déclaré Nouhoum Diané en conférence de presse d’après match. «L’équipe a reculé dans les dix premières minutes de la deuxième période. Il y a eu un relâchement et il n’y avait pas de réaction par rapport à la récupération. Je suis déçu, mais c’est le football. Nous avons eu quelques situations de buts sur lesquelles nous pouvions marquer. C’est dommage», a conclu le technicien.

Pourtant, la veille du coup d’envoi du CHAN, Nouhoum Diané et ses joueurs avaient affiché leur confiance, en déclarant, ça et là, que le stage de préparation en Tunisie s’est déroulé dans les meilleures conditions et que l’équipe est prête pour la compétition. La réalité du terrain ou plutôt du CHAN a prouvé le contraire et que l’équipe n’a plus que ses yeux pour pleurer. Et dire que les Aigles Locaux sont allés en Algérie fort de leur statut de vice-champions d’Afrique ? En plus, le sélectionneur Nouhoum Diané et ses joueurs ont eu la chance d’évoluer dans une poule composée de trois pays (Mali, Angola, Mauritanie) où une seule victoire aurait pu suffire pour aller au deuxième tour.

L’équipe peut donc nourrir beaucoup de regrets, après cette élimination prématurée, mais personne ne pourra dire que la Mauritanie n’a pas méritée sa qualification. Sur le papier, les Mourabitounes Locaux étaient considérés comme les petits poucets du groupe, derrière les Aigles Locaux et les Palancas Negras d’Angola. Mais le petit David a terrassé le grand Goliath et affrontera le Sénégal pour une place dans le dernier carré du CHAN.

Après la confrontation avec le Mali, c’est donc un autre duel ouest-africain qui attend les Mauritaniens en quarts de finale, une première dans l’histoire du pays.

Pour les Aigles Locaux, l’aventure du CHAN est terminée et l’équipe ne réalisera pas l’exploit de 2016 et 2020, lorsqu’elle s’était hissée en finale (défaites face, respectivement à la RD Congo et au Maroc). Dans notre édition de demain, nous reviendrons sur l’échec face à la Mauritanie, avec la réaction des acteurs.

Envoyé spécial

Ladji Madihéri DIABY

 

Mardi 24 janvier au complexe olympique Miloud Hadefi d’Oran

Mauritanie-Mali : 1-0

But de Mamadou Sy (53è min)

Arbitrage de l’Egyptien Mohamed Adel Elsaïd Hussein, assisté des Algériens Abbes Akram Zerhouni et Brahim Sid Ali.

Mauritanie :

Nomori Diaw, Sidi Bouna, Soukrana Mhainid, Mohamedhen Beïbou

Nouh Mohamed El Abd, Demine Saleck, Mamadou Sy (Sidi Yacoub, 85è min), Moulaye Ahmed Khalil (cap) (Howbett Moahemed Lemine, 85è min), Hemeya Tanji, Sidi Ahmed Mohamed El Abd, Bodda Moushine.

Sélectionneur : Amir Eddine Abdou.

Mali :

Germain Berthé (cap), Ousmane Diallo, Emile Koné, Yoro Mamadou Diaby, Souleymane Coulibaly, Makan Samabali (Fady Coulibaly, 86è min), Moussa Coulibaly, Djibril Coulibaly (Cheickna Diakité, 78è min), Ibourahima Sidibé (Moctar Mohamed Cissé, 78è min), Ousmane Coulibaly (Ahmed Diomandé, 86è min), Moussa Koné (Hamidou Sinayoko, 78è min).

Sélectionneur : Nouhoum Diané.

Ladi Madiheri DIABY

Source : l’Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024