Mardi 18 Juin 2024

Finale de la Coupe du Mali : Le Stade malien minimaliste

Les Blancs ont remporté leur 22è trophée (record), en battant les Onze Créateurs par le strict minimum, samedi au stade du 26 Mars, grâce à une réalisation de leur milieu de terrain, Lassine Kouma.

L’équipe de Sotuba décroche ainsi le ticket de la prochaine Coupe de la Confédération

La 62è édition de la Coupe du Mali a connu son épilogue, le samedi 10 juin au stade du 26 Mars avec la victoire 1-0 du Stade malien face aux Onze Créateurs de Niaréla. L’unique but de la partie a été marqué en deuxième période par Lassine Kouma dont le tir enroulé s’est logé au fond des filets du gardien Alkalifa Coulibaly (54è min). Grâce à ce succès, l’équipe de Sotuba porte à 22 le nombre de trophées de Dame coupe et creuse l’écart avec son poursuivant le Djoliba (20 trophées). Le Réal complète le podium avec 10 trophées.

Il n’y a pas eu de round d’observation pour cette 62è édition de la Coupe du Mali. Dès le coup d’envoi de la partie, le Stade malien a pris la direction des opérations, avant de se créer deux belles occasions aux 8è et 13è minute. Servi dans le dos de la défense adverse par Ahamadou Diarra, le capitaine stadiste, Mamadou Traoré «Capi» voit sa puissante frappe repousser par le poteau droit du portier des Créateurs, Alkalifa Coulibaly (8è min).

Cinq minutes après, les protégés de l’entraîneur ivoirien Siaka Traoré remettent ça. à la réception d’une bonne passe de Franck B. Tiessé, Ismaïla Simpara, libre de tout marquage dans la surface de réparation, bute sur le portier de Niaréla (13è min). Il faut attendre la demi-heure pour voir les Onze Créateurs répliquer par l’attaquant Lamine Diakité qui perd son duel avec le gardien adverse, N’Golo Kanté (29è min).

En deuxième période, le capitaine Mamadou Traoré et ses partenaires poursuivent leur domination et se voient récompensés peu avant l’heure de jeu. Bien servi par un partenaire, Lassine Kouma s’infiltre dans la surface de réparation, se débarrasse d’abord d’un défenseur de Niaréla, avant de battre le portier Alkalifa Coulibaly d’un tir enroulé au deuxième poteau (54è min, 0-1). Auparavant, les Créateurs avaient raté une belle occasion d’ouvrir le score, notamment par l’avant-centre Lamine Diakité, dont le lob a terminé sa course dans le petit filet (48è min). Après ces deux alertes, plus rien ne se passera jusqu’au coup de sifflet final du référé central, Sory I. Keïta.

«Je suis très content de cette victoire, c’est mon premier trophée avec le Stade malien. C’est d’autant plus important que ce trophée nous permettra de participer à la Coupe d’Afrique l’année prochaine. Félicitations aux joueurs», a déclarél’entraîneur du Stade malien, Siaka Traoré. Et d’ajouter : «La Coupe du Mali faisait partie des objectifs du Stade malien, Dieu merci, cet objectif est atteint. Je dédie ce trophée à tous les supporters du Stade malien». Auteur de l’unique but de la partie, Lassine Kouma abondera dans le même sens que son entraîneur.

«Aujourd’hui (samedi, ndlr) je suis un homme très heureux. Dieu m’a donné la chance de marquer l’unique but de la finale. C’est ma première fois de disputer une finale de Coupe du Mali et ma joie est d’autant plus grande que j’ai également reçu le trophée de meilleur joueur de la finale. Je viens de réaliser quelque chose de grande», a confié le jeune milieu de terrain.

Fair-play, le technicien des Onze créateurs, Djibril Dramé a reconnu la supériorité du Stade malien, mais aussi le fait que son adversaire a montré plus d’envie.  «ça été une finale âprement disputée. Au début du match, on a vu une équipe du Stade malien très motivée et engagée. Ils ont exercé un pressing haut, mais nous avons résisté jusqu’à la mi-temps. En deuxième période, nous avons montré un visage bien meilleur, mais l’équipe a pris un but contre le cours du jeu», a  analysé Djibril Dramé qui ajoutera que son équipe a également manqué d’expérience.

Pour les récompenses, le Stade malien a reçu un chèque de 10 millions de Fcfa contre la moitié pour les Onze Créateurs et 500.000F cfa pour le meilleur joueur de la finale, Lassine Kouma. Plusieurs distinctions et attestations ont également été décernées par la Fédération malienne de football (Femafoot).

Parmi les récipiendaires, on peut citer, le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga, le président du Conseil national de Transition (CNT), le colonel Malick Diaw, l’ancien capitaine de l’équipe nationale en 1972, Kidian Diallo, notre confrère de l’ORTM, Papa Oumar Diop.  La finale était présidée par le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga qui avait à ses côtés le ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne, Mossa Ag Attaher et le président de la Femafoot, Mamoutou Touré «Bavieux».

Avec ce trophée, le Stade malien est assuré de participer à la campagne africaine l’année prochaine et accompagnera l’équipe qui sera sacrée championne du Mali. Arithmétiquement, les Blancs restent en course pour le titre suprême, mais les chances de voir les sociétaires de Sotuba remporter le titre suprême sont très minces, pour ne pas dire inexistantes.

Samedi 10 juin au stade du 26 Mars

Onze Créateurs-Stade malien : 0-1

But de Lassine Kouma (54è min)

Arbitrage de Sory I. Keïta, assisté de Fanta I. Koné et Baba Yambaliba.

Onze Créateurs : Alkalifa Coulibaly, Moussa Camara, Fousseny Touré, Dramane Traoré, Siriki Coulibaly (Sadio Traoré, 60è min), Idrissa Guindo (cap), Isiaka Sidibé (Fagnon M. Fomba, 51è min), Mohamed Kanouté (Amadou Sissoko, 60è min), Lamine Camara (Ousmane Konaté, 84è min), Tiécoura Traoré, Lamine Diakité (Issa Diakité, 84è min).

Entraîneur : Djibril Dramé.

Stade malien : N’Golo Traoré, Modibo Camara, Moriba Diarra, Ismaïla Simpara, Samou Sidibé, Youssouf Coulibaly, Mamadou Traoré (cap), Lassine Kouma (Lamine Coumaré, 90è min), Ahamadou Diarra (Sada Diallo, 61è min), Frank B. Tiéssé (Modibo Sissoko, 72è min), Mamadou Coulibaly (Malick Djiguiba, 90è min).

Entraîneur : Siaka Traoré.

Boubacar THIERO

Source: l'Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024