Mardi 18 Juin 2024

CAN 2023 : Les Aigles avec panache

La sélection nationale s’est brillamment qualifiée hier pour la phase finale de la prochaine CAN, en allant s’imposer 2-0 au stade Alphonse Massamba Débat de Brazzaville contre le Congo.

Ibrahima Koné (62è min) et Nene Dorgelès (72è min) ont été les bourreaux des Diables Rouges.

La victoire ou à défaut, le match nul : voilà l’objectif que s’étaient fixés les Aigles à leur départ de Bamako pour Brazzaville. Les hommes du sélectionneur Éric Sékou Chelle ont parfaitement accompli la mission, en allant s’imposer 2-0, hier au stade Alphonse Massamba Débat face aux Diables Rouges du Congo, au compte de la 5è et avant dernière journée des éliminatoires de la CAN, Côte d’Ivoire 2023.

Les deux buts de la partie ont été marqués en deuxième période par Ibrahima Koné, suite à un excellent travail du capitaine Hamari Traoré (62è min) et Nene Dorgelès, servi dans le dos de la défense adverse par Amadou Haïdara (72è min).

Une réalisation dont se souviendra longtemps le joueur du RB Salzbourg (Autriche), puisqu’il s’agit de son tout premier but en sélection. Quant à Ibrahima Koné, il a marqué son 9è but en 15 apparitions sous le maillot de Aigles. Au match aller déjà, la sélection nationale avait battu l’équipe congolaise sur le score sans appel de 4-0.

Grâce au succès d’hier, le Mali conforte sa place de leader du groupe G, avec 12 points et est désormais assuré de terminer à l’une des deux premières places du classement, synonyme de qualification pour la prochaine grande messe du football continental qui aura lieu du 13 janvier au 11 février 2024 en Côte d’Ivoire.

Autrement dit, quelle que soit l’issue de leur dernier match contre le Soudan du Sud à Bamako, les hommes d’Éric Sékou Chelle se qualifieront pour la CAN et effectueront le voyage de Côte d’Ivoire. Le deuxième ticket qualificatif se jouera entre la Gambie (9 points) et le Congo (6 unités), alors que le Soudan du Sud est déjà hors course.

Gambiens et Congolais s’affronteront lors de la 6è et dernière journée des éliminatoires, probablement au Maroc où les Scorpions (surnom de la sélection gambienne, ndlr) disputent leur match à domicile depuis le début de cette campagne. Explication : parce que la Gambie ne dispose pas de stades homologués par la Confédération africaine de football (CAF).

Pour revenir au match d’hier entre les Diables Rouges et les Aigles, il a été largement dominé par le capitaine Hamari Traoré et ses coéquipiers qui, sans être impressionnants dans le jeu, ont bien maîtrisé le sujet.

Certes, l’équipe ne s’est pas créé beaucoup d’occasions, mais sur l’ensemble du match, la victoire est largement méritée pour les hommes d’Éric Sékou Chelle. En attestent les statistiques de la rencontre : 57% de possession de balle, 12 tirs dont 6 cadrés contre zéro pour les locaux.

C’est dire que le gardien Djigui Diarra a passé un après-midi plutôt tranquille hier au stade Alphonse Massamba Débat, contrairement à son homologue congolais, Pavelh Ndzila qui est allé chercher deux fois la balle au fond de ses filets. La sélection nationale se qualifie ainsi pour la 13è fois à la phase finale de la CAN et la 9è fois d’affilée, avec comme haut fait d’armes, la finale de 1972, perdue 2-3 contre….le Congo.

Pour mémoire, les Aigles n’ont concédé qu’une seule défaite depuis le début de cette campagne, Côte d’Ivoire 2023 (1-0 contre la Gambie lors de la 4è journée). Désormais, l’objectif de l’équipe sera de terminer en beauté contre le Soudan du Sud qu’elle recevra en septembre au stade du 26 Mars.

Dimanche 18 juin au stade Alphonse Massamba-Débat de Brazzaville

Congo-Mali : 0-2

Buts d’Ibrahima Koné (62è min) et Nene Dorgelès (72è min).

Arbitrage du Marocain Samir Guezzaz, assisté de ses compatriotes Yahya Nouali et Hamza Naciri.

Congo :

Pavelh Ndzila, Romaric Etou-Thomaso (Yhoan Andzouana, 87è min), Jobel Ondongo, Raddy Ovouka, Francis Beny Nzaba, Harvy Ossété (Guy Mbenza, 70è min), Chandrel Massanga, Thievy Guivane Bifouma (cap) (Christ Toulouenga), Mons Bassouamina (Prince Ibara, 70è min), Vieljeux Mboungou, Chance Mondzenga (Antoine Makoumbou, 37è min). Sélectionneur : Paul Put.

Mali :

Djigui Diarra, Massadio Haïdara, Mamadou Fofana, Boubacar Kiki Kouyaté, Hamari Traoré (cap), Cheick Doucouré, Aliou Dieng (Nene Dorgelès, 70è min), Amadou Haïdara (Diadié Samassékou, 88è min), Kamory Doumbia (Adama Traoré «Malouda» (70è min), Sékou Koïta, Ibrahima Koné (Moussa Doumbia, 81è min). Sélectionneur : Éric Sékou Chelle.

Ladi Madiheri DIABY

Source : l’Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024