Mardi 18 Juin 2024

CAN U23 : Mali-Guinée, qui décrochera le ticket des J.O. ?

Les Aigles Espoirs et le Syli Espoir s’affrontent ce soir au Grand stade de Tanger pour la troisième place de la CAN, synonyme de qualification aux Jeux olympiques, Paris 2024.

Le bouquet final du tournoi entre le Maroc et l’Égypte est prévu, samedi au Complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat

La sélection nationale espoir est à un match des Jeux olympiques, Paris 2024. En effet, après leur défaite en demi-finale face à l’hôte du tournoi, le Maroc (2-2, 4-3 t.a.b.), les Aigles Espoirs affrontent aujourd’hui la Guinée, au Grand stade de Tanger, avec comme enjeu la troisième place de la CAN, synonyme de qualification directe aux prochains J. O. Cette rencontre 100% ouest-africaine promet du spectacle et il faut s’attendre à voir les deux sélections donner tout ce qu’elles ont dans les tripes pour décrocher le précieux sésame. Maliens et Guinéens ont terminé, chacun, deuxièmes de leur poule respective, avant de tomber en demi-finales.

Les Aigles Espoirs ont été éliminés par le Maroc, hôte du tournoi (2-2, 4-3 aux tirs au but), alors que le Syli Espoir est tombé par la plus petite des marges (1-0) face à l’Égypte, championne d’Afrique en titre. Sur le plan de la fraîcheur physique, la Guinée a eu 24h de repos de plus que le Mali après la phase de poules mais en plus, les Espoirs guinéens n’ont pas disputé de prolongations face à l’Égypte en demi-finale. Ce n’est pas tout, la Guinée abordera la rencontre avec un effectif au grand complet, alors que la sélection nationale espoir sera privée des services de deux cadres, à savoir l’attaquant Cheickna Doumbia et le défenseur Ibrahim Cissé. Les deux joueurs se sont blessés contre le Maroc et sont forfaits pour ce dernier match. S’il déplore l’absence de ces deux éléments, le sélectionneur national, Alou Badra Diallo dit Conti ne s’inquiète pas outre mesure et affiche sa confiance pour la suite des événements. 

«Le football n’est pas une science exacte et se joue jusqu’au coup de sifflet final. Nous allons tout mettre en œuvre pour gagner ce dernier match et retourner au bercail avec la médaille de bronze, synonyme de la qualification pour les Jeux olympiques, Paris 2024», promet le technicien malien. «On ambitionnait d’atteindre au moins la finale, mais Dieu en a décidé autrement. Cette page est tournée, nous devons relever la tête et nous concentrer sur la qualification aux J. O. qui passe par un succès contre la Guinée. Les joueurs sont très motivés et déterminés à rentrer au Mali avec le ticket des J.O.», insistera le sélectionneur national avant de conclure : «Ce sera un match difficile, nous nous sommes préparés avec le plus grand sérieux. Nous sommes sereins. Nous avons le plus grand respect pour l’équipe guinéenne qui a des joueurs de qualité, mais je suis confiant pour la victoire».

À l’instar de son entraîneur, le capitaine, Boubacar Traoré affiche également sa confiance.  «Nous sommes prêts pour jouer contre la Guinée. Nous avons confiance en nous et nous ne visons autre chose que les J. O. de Paris. Inch-Allah, nous nous qualifierons pour le peuple malien. Nous allons disputer cette petite finale comme des militaires au front», a déclaré le joueur. Pour sa part, le gardien Madou Diakité assure que tout le groupe es mobilisé et «prêt mentalement et physiquement pour la dernière bataille».

Et de marteler : «On ne va rien lâcher, ni reculer, l’objectif c’est la qualification aux J. O. Inch-Allah, le Mali sera à Paris l’année prochaine». Le président des supporters maliens du Maroc, Youssouf Djabi appelle, lui à l’union sacrée au tour des Aigles Espoirs et annonce que la sélection nationale ne sera pas orpheline ce soir au Grand stade de Tanger. «Les Maliens sont tous invités à venir vendredi au Grand stade de Tanger pour le match. Nous avons demandé aux inconditionnels de Casablanca, Rabat, Marrakech et d’Agadir, bref, tous les Maliens établis au Maroc à venir au stade pour porter le pays vers la victoire. Il y aura des tickets pour les supporters désireux de venir au stade», a indiqué le premier responsable des supporters.

Dans le camp guinéen, Morlaye Cissé estime que le fait que ses joueurs ont eu 24h de repos de plus que les Aigles Espoirs, sera l’une des clés de la rencontre. «Ce sera un grand match, surtout si les Maliens produisent le même jeu que face au Maroc en demi-finale. Mais j’ai confiance à mon équipe et en plus les autorités de mon pays ont mis une prime en jeu pour motiver les joueurs. Ils iront chercher cette prime qui est le ticket des J. O.», a déclaré le sélectionneur du Syli Espoir.

24h après le match pour la troisième place, ce sera la grande finale entre le Maroc, hôte de la CAN et l’Égypte, détentrice du trophée. La rencontre est prévue à 20h au Complexe sportif Moulay Abdellah.

Aujourd’hui au Grand stade de Tanger

17h : Guinée-Mali

Samedi 8 juillet au Complexe sportif Moulay Abdellah

20 : Égypte-Maroc

Envoyée spéciale

Djeneba BAGAYOGO

Source: l'Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024