Mardi 18 Juin 2024

Mali : Un collectif demande le départ du président du Cnos-Mali

Hasard du calendrier, quelques heures avant la rencontre entre le président du Comité national olympique et sportif (CNOS-Mali) et les représentants de vingt fédérations nationales sportives voir article ci-dessus, un nouveau regroupement sportif baptisé Collectif pour la refondation du mouvement olympique et sportif national a animé un point de presse pour s’opposer à une prolongation du mandat du président Habib Sissoko.

La rencontre s’est déroulée dans un hôtel de la place et était animée par le porte-parole du nouveau regroupement sportif, Sidi Diallo qui avait à ses côtés le président de la Fédération malienne de cyclisme (FMC), Sidy Bagayoko. Dans un premier temps, Sidi Diallo a expliqué que l’objectif du regroupement est de donner un nouveau souffle au mouvement Olympique national «après 24 ans de règne sans résultats de Habib Sissoko».

«Nous devons avoir le courage de dire que sur le plan sportif, Habib Sissoko a échoué pour n’avoir pas réussi à offrir une seule médaille olympique au pays. Comment peut-on continuer à soutenir un dirigeant avec un tel bilan», a interrogé Sidi Diallo, en pointant également la gestion des ressources humaines de l’actuel bureau du CNOS-Mali.

«Depuis plusieurs années, on constate que les athlètes, acteurs principaux du sport, n’ont pas voix au chapitre au Mali. On ne peut développer le sport sans les athlètes. Pour nous, les athlètes doivent être au centre de tout, ce qui n’est malheureusement pas le cas avec l’actuel bureau du Comité national olympique et sportif», a critiqué Sidi Diallo. Selon lui, plusieurs fédérations ont été approchées par le nouveau regroupement sportif et la plupart souhaite un changement à la tête du CNOS-Mali.

 «Dans les semaines à venir, nous allons organiser une conférence de presse à laquelle participeront toutes les fédérations membres du Collectif pour la refondation du mouvement olympique et sportif et sportif du Mali. Vous serez surpris du nombre de fédérations qui sont avec nous», a insisté Sidi Diallo, avant de marteler que «le Comité national olympique et sportif marche aujourd’hui comme un canard boiteux».

À la fin du point de presse, le porte-parole du Collectif pour la refondation du mouvement olympique et sportif a sorti un carton rouge de sa poche pour le brandir au bureau du CNOS-Mali. L’élection du président du mouvement Olympique national doit avoir lieu avant les Jeux olympiques, Paris 2024.

Rédaction

Source : L’Essor

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024