Mardi 18 Juin 2024

Journée internationale du travail : L’Untm pour le respect du Pacte pour la stabilité la croissance

Le mercredi 1er mai 2024, la fête du travail, célébrée depuis 1963 au Mali, a mobilisé du grand monde à la Bourse du Travail en Commune III du district de Bamako, sous l’égide de l’union.

Dans son mot de bienvenue, Mme Djiré Mariam Diallo, Maire de la Commune III, a rappelé que le 1er mai reste pour les travailleurs l’occasion de fêter le travail et toutes les valeurs qui l’accompagnent telles que la performance, l’excellence, la responsabilité, la productivité, l’équité, l’abnégation et la recevabilité. Elle se dit consciente que «La commémoration se fait dans un contexte particulier de crise mondiale ayant entraîné dans notre pays le chômage, la restriction des investissements et surtout le Mali avec la crise sécuritaire qui a tout désorganisé».

Pour Yacouba Katilé, le Pacte de stabilité sociale et de croissance est une rame qui mènera le Mali à plus de prospérité pour tous, si toutes les parties respectent les engagements : il s’agit des ministères, des directions centrales, nationales et générales qui relèvent de l’Etat et du patronat à former nécessairement pour le changement. Il appelle à l’installation d’administrations souples et démocratiques, allergiques au laisser-aller, à la corruption, à la prédation des ressources publiques.

Le ministre Fassoun Coulibaly a pris l’engagement de l’exécution de tous les points inscrits dans le procès-verbal, signé le 5 février 2021, à hauteur de souhait. Il s’agit, entre autres, de la situation des travailleurs de l’Huicoma, des partants volontaires à la retraite, des contractuels, etc.

Broulaye Koné, Stagiaire

Source : Le Challenger 3 Mai 2024

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Mon analyse personnelle sur le projet de constitution :

A prime abord, on remarquera que la constitution n’est pas nouvelle car elle ne met pas sur pied une nouvelle république mais elle  se contente de modifier la constitution actuelle en y ajoutant d’autres institutions.

Lire la suite

© Dépêches du Mali 2012 - 2024